Chantons sous la Lune

Image d'illustration. © RFI

Qu'ils soient de doux hippies ou des abonnés du rayon variété, chanteuses et chanteurs ont toujours été inspirés par la Lune. 50 ans après la mission Apollo 11, voici un florilège de titres inspirés par cet astre si mystérieux.

Le soir du 20 juillet 1969, la télévision américaine retransmet en direct le premier pas de l'Homme sur la Lune. Après cette émission spéciale, sur ABC, retour aux programmes habituels avec le show télé de Dick Cavett. L'invitée ? L'idole des hippies, Janis Joplin. Son tube, Half moon sortira un an et demi plus tard, à titre posthume, après l'éclipse totale de son auteure, morte d'une overdose à l'âge de 27 ans...

Si le groupe de rock britannique Pink Floyd explore le côté obscur de la lune, en 1973, avec le très psychédélique album The Dark side of the Moon... ... Il faut attendre 1979 pour marcher à nouveau sur la lune avec Sting et le groupe The Police. Le clip est d'ailleurs tourné devant les réacteurs d'une fusée au Centre spatial Kennedy situé en Floride.

Mais la conquête spatiale n'est pas du goût de tout le monde. Le chanteur-poète américain Gil Scott-Heron interpelle les "petits Blancs qui sont partis sur la Lune" (Whitey on the moon) alors que les Noirs américains s'enfoncent dans la pauvreté... Le texte sera enregistré sur le disque A New Black Poet - Small Talk at 125th and Lenox en 1970.

Et si le premier pas de l’Homme sur la Lune n’était qu’une énorme supercherie, un vaste canular ? Les rockers américains de R.E.M. ne sont pas loin de se poser la question dans Man on the moon, sur l’album Automatic for the People (1992).

Et les femmes dans tout ça ? Il faut attendre 1994 et le groupe suédois Roxette pour qu'une première fille visite la Lune, en musique (First girl on the moon, extrait de l’album Crash ! Boom ! Bang !)

Le pseudo-groupe britannique Rah Band (il n'y a en fait qu'un musicien/producteur) relaie, lui, les angoisses d’une femme dont le mari est parti pour un voyage intergalactique. La communication avec l’espace s’avère quelque peu difficile (Clouds around the Moon, 1985). Le clip fait dans la SF pas chère, à grand renfort de papier aluminium :

Pour les francophones, lever les yeux vers la Lune, c'est surtout garder un côté romantique ... J’ai demandé à la lune est sans doute l'un des plus grands succès du groupe Indochine. Dans le clip, le chanteur Nicola Sirkis porte un bébé dans les bras, sur un fond en clair-obscur.

Quant à Alain Chamfort, il se désespère des exigences de sa Clara, qui "veut la Lune" (en 1992)

Au Sénégal, d’autres romantiques lèvent les yeux vers le ciel, comme Baaba Maal avec Dakar Moon un titre issu de l'album Television.

50 ans après Apollo, les rêveurs peuvent toujours gratter leur guitare, un soir de moisson en observant la pleine lune, à l'image du Canadien Neil Young dans Harvest Moon (1992), sommet de la chanson folk.

 

Sur le même sujet