Seth Gueko, barlou d'amour

Seth Gueko. © Fifou Dezign

Apparu sur la scène rapologique voilà une dizaine d’années via le vivier de talents Néochrome, Nicolas Salvadori alias Seth Gueko* n’a pas tardé à marquer sa différence avec un verbe truculent et des punchlines à la Audiard, hardcore. Avec Barlou, son nouvel album, il régale ses fans et invite des pointures comme Lino et JoeyStarr, mais aussi des débutants prometteurs comme Hamza. Seth le surtatoué est aussi volubile que disert, racontant anecdotes et souvenirs tout en riant sous sa barbe et alignant les formules-choc dont il a le secret.

RFI musique : C’est quoi, un "barlou" ?
Seth Gueko :
C’est juste le verlan de "loubard", comme dans le film Shining de Stanley Kubrick quand Jack Nicholson écrit "redrum" pour "murder". J’adore triturer les mots dans tous les sens et j’aime les néologismes. En fait, je suis fan de la langue française. Mon rap est plein d’autodérision, de jeux avec les mots, de second degré. Je suis le Professeur Choron avec une Kalashnikov. Mon rap est paillard, grivois, rabelaisien.

Le rap français est moins engagé qu’il y a 15 ans, plus festif. Ça vous inspire quoi ?
Moi, je suis un artiste dégagé. Je suis dans le divertissement, la déconne, j’essaie de changer les idées des gens avec des blagues un peu cul. Ma musique est très sexe. Une musique de loubard ! Mon engagement est plus dans la forme que dans le fond. J’ai grandi dans un quartier de France avec beaucoup d’ethnies, de prolétariens. Je vais puiser là-dedans, j’utilise aussi des mots manouches, j’adore l’univers visuel de Kusturica : ça apporte quelque chose d’original, haut en couleur. L’engagement politique, il est parti du rap. Moi, j’ai l’amour des mots, et je privilégie ça. Il y a déjà assez de problèmes sur terre pour ne pas qu’on t’en reparle en chanson quand tu sors du travail. Ma musique reste réfractaire et libertaire. Mais je préfère provoquer de l’émotion chez l’auditeur en le faisant sourire avec mes conneries.

Vous voyez des liens entre le rock et le rap dans le traitement médiatique ?
Ce sont des musiques un peu en marge. Comme le rock, le rap devient pop. Moi,  je suis le courant alternatif, mais le rap a trouvé sa pop. Les vrais rockers purs et durs sont toujours un peu rejetés, il y a toujours des vilains petits canards dans chaque musique. Le panel est large, il y a un écart entre Maitre Gims et Seth Gueko, par exemple.

Le dessin de crâne sur la main (que l’on voit sur la pochette de l’album Professeur Punchline, ndlr), c’est une idée à vous ?
Non, j’avais vu ça dans un bouquin. Pour moi qui aie toujours aimé les films d’horreur et de zombies, c’était une façon de me grimer, une schizophrénie musicale. Et puis c’était rigolo de mettre la main sur la bouche d’un rappeur.

On ne vous a pas encore vu au cinéma…
Il y a un plan qui vient de tomber, vu que j’ai la gueule pour au moins un rôle. J’ai ouvert le Seth Gueko Bar en Thaïlande sur l’avenue la plus prisée de Phuket, l’équivalent de Pigalle, le quartier rouge. Le réalisateur Xavier Durringer m’a dit "Qui peut mieux que toi jouer le rôle d’un Français expatrié en Thaïlande qui a ouvert un gogo bar ?" C’est ça mon personnage : je joue mon propre rôle, sans être le rappeur Seth Gueko. C’est une grosse production, on tourne ça là-bas en avril, pendant Songkran, la fête de l’eau. Ça va être un plaisir même si j’appréhende un peu : manger la caméra en la regardant en face, ça je sais faire, mais en faire abstraction, c’est plus dur. JoeyStarr arrive à faire des belles prouesses cinématographiques, il a tout mon respect.

Pas mal d’artistes hip hop ne se projettent pas dans l’avenir. Tu te vois quitter le "rap game" ?
Des fois, j’ai mes petites phases, je me dis que je n’ai pas la renommée que je mérite. Comme j’ai le sens de la formule et du bon mot, je crois que je ne serais pas mal comme dialoguiste ou comme publicitaire. Façon Thierry Ardisson ou Richard Gotainer, ça pourrait être une belle reconversion. Mais bon, être un tenancier de bar à gogo en Thaïlande, c’est déjà assez loubard comme ça.

Seth Gueko Barlou (Néochrome/Believe/Musicast) 2016
Site officiel de Seth Gueko
Page Facebook de Seth Gueko
En tournée française.

*le nom du personnage incarné par George Clooney dans le film d’horreur Une Nuit en enfer