CharlElie Couture, la ballade d’un crooner

Pochette de l'album "Trésors cachés et perles rares" de CharlElie Couture. © Rue Bleue

Sa parution a été retardée par une année chamboulée. Trésors cachés et perles rares propose des relectures et des chansons méconnues piochées au fil de la carrière de CharlElie Couture. Accompagnant une biographie du chanteur, ce 24e album à la tonalité blues-rock explore souvent avec élégance une carrière répartie sur presque quarante ans.

 

Sa parution a été retardée par une année chamboulée. Trésors cachés et perles rares propose des relectures et des chansons méconnues piochées au fil de la carrière de CharlElie Couture. Accompagnant une biographie du chanteur, ce 24e album à la tonalité blues-rock explore souvent avec élégance une carrière répartie sur presque quarante ans.

De CharlElie Couture, on avait en mémoire une vieille compilation et puis, ses tubes. Comme un avion sans ailes, Jacobi marchait, et quelques chansons qui nous avaient laissés sur une sorte de blues. Les différentes facettes de l’artiste, qui apparut avec l’explosion d’une chanson plutôt rock au début des années 1980, avant de parcourir le monde et de se consacrer à la peinture au cours d’un exil new-yorkais, nous avait échappé.

À l’heure où paraît une biographie du bonhomme (1), ces Trésors cachés et perles rares tracent un portrait composite et invitent par la reprise de chansons moins connues ou simplement la réécriture de certains morceaux, à reconsidérer son itinéraire. Il ne s’agit pas d’un nouveau best-of, ni d’un disque de faces B, nous dit-on, et il faut reconnaître que ce 24e album tient la promesse d’un parcours peu balisé.

Le blues et autres histoires

À l’image de Faits divers et autres histoires, c’est le blues-rock qui domine. Souvent en parlé-chanté, la voix possède une présence évidente. Avec des sonorités à la manière de Tricky, Écrire est l’une des grandes réussites de ce disque. Dans cette version presque gothique, elle évoque jusque dans ses fantasmes érotiques l’atmosphère sombre des films de David Lynch. Côté regrets, Presque rien apparaît bien légère dans ses mots, tandis que Retourne-toi, écrite pour la bande-originale du film Tchao Pantin, a manifestement pris un coup de vieux.

Le travail de musiciens ayant jalonné la carrière du chanteur apporte un relief indéniable. Portée par la guitare d’Alice Botté (Jad Wio, Hubert-Félix Thiéfaine, Jacques Higelin), La ballade de Serge K  est puissante. La vie de ce SDF errant dans l’hiver ouvrait ses Poèmes rock (1981) et elle n’a malheureusement rien perdu de son actualité. "Devant les vitrines éteintes, la tête dans les épaules / Tu marches dans les courants d'air, demain comme hier / Des flaques d'huile, des papiers gras, y a plus que la rue, dans la rue le froid".

Reprise au piano et à l’harmonica du tube popularisé par Julio Iglesias, Non, je n’ai pas changé, nous laisse le goût d’un crooner. "Non, je n’ai pas changé, mais c’est le monde qui a changé", glisse mister CharlElie. Cela pourrait bien définir des Trésors cachés et perles rares qui se promènent entre le passé et un présent visiblement apaisé, en dépit des chaos de l’époque.

(1) David Desvérité CharlElie Couture, poète rock, (Éditions de l’Archipel) 2020.

CharlElie Couture Trésors cachés et perles rares (Rue bleue) 2020
Site officiel / Facebook / Twitter / Instagram